Bonne année 2021 à chacun !

Les mesures de limitation des messes à 15 personnes continuent jusqu'au 15 janvier 2021.
Nous ne savons pas encore aujourd'hui ce qui sera décidé par les autorités après le 15 janvier.

Voici ce qui est prévu dans l'UP Coteaux depuis ce samedi 2 janvier jusqu'au vendredi 15 janvier 2021 :

1) Messes dominicales :
Il n'y a pas de messes dominicales tant que nous ne pouvons célébrer qu'avec 15 personnes (donc en principe jusqu'au 15/01/2021, sauf bien sûr prolongation des limitations).
Donc pas de messes les 2-3 janvier ni les 9-10 janvier.

2) Messes de semaine :
Nous reprenons ce lundi 4 janvier le rythme des messes de semaine que nous avions depuis septembre :
(maximum 15 personnes par messe ; vu que nous dépassons pas ce chiffres lors des messes de semaines francophones, elles seront sans inscription préalable)


- Lundi 18h00 à St-Josse
- Mardi 18h00 à Ste-Marie à la crypte
- Mardi 18h00 à St-Josse
- Jeudi 18h00 à Ste-Marie à la crypte
- Jeudi 18h00 à St-Josse
- Vendredi 18h00 à Ste-Marie à la crypte
- Du mardi au samedi à 18h00 et à 19h00 à Ste-Élisabeth en polonais (prévenir au 0471 31 20 38)

3) Ouverture des églises :
- L'église Ste-Marie est ouverte comme d'habitude les samedis de 13h00 à 17h00 et les dimanches de 10h00 à 17h00.
- L'église St-Josse est ouverte à 17h00 les jours où il y a une messe à 18h00 (lundi, mardi et jeudi).
- L'église Ste-Elisabeth est ouverte les dimanches de 10h00 à 12h00.
(toujours maximum 15 personnes à la fois)

Pour cette nouvelle année 2021, je vous adresse la bénédiction
de la première lecture de la messe du 1er janvier (livre des Nombres, 6, 24-26) :


“ Que le Seigneur te bénisse et te garde !
Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce !
Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! ”

Eric

 


 Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

 Comme chaque année, la semaine de prière pour l'unité des chrétiens a lieu en janvier.
Cette année, elle sera bien sûr particulière vu les circonstances sanitaires.

Elle aura bien lieu : du lundi 18 au lundi 25 janvier 2021, mais de façon virtuelle.

Vous trouverez ci-dessous le livret et le lien vers le site internet avec des infos de la part du CIB (Comité Interecclésial de Bruxelles). 


Une exposition œcuménique permanente se tient à l'église Ste-Marie.

C'est l'occasion d'aller la voir :
L'église Ste-Marie est ouverte tous les samedis de 13h00 à 17h00 et tous les dimanches de 10h00 à 17h00.

www.cib.brussels

Cliquer ici pour ouvrir le livret de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens

 

2ème dimanche du Temps Ordinaire — Année B

Jean 1 35 42 Agneau de DieuÉvangile de Jésus Christ selon saint Jean 1, 35-42


En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? »...

       ***************************************

Nous voici juste après le baptême de Jésus dans le Jourdain. À ceux qui sont venus l'interroger, Jean Baptiste avait répondu qu'il n'est pas le Messie, mais qu'il est venu préparer sa venue et lui rendre témoignage.

Nous le voyons ici désigner Jésus comme "l'agneau de Dieu", à deux de ses disciples.

Les représentations artistiques de Jean Baptise le montrent souvent en train de pointer son doigt vers Jésus, pour orienter vers lui les regards.

Quel est le sens de l'expression "agneau de Dieu", utilisée par Jean Baptise pour désigner Jésus ? Nous l'utilisons souvent à la messe ("Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde..."), mais nous n'en comprenons pas nécessairement le sens : l'agneau peut nous faire penser à la douceur, la docilité, la fragilité...

                                                 ***************************************

Éric

cliquer ici pour voir le texte intégral 

Baptême de Seigneur - B  

Marc 1 7 11Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1, 7-11

En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui ...

                *********************************

Avec la fête du baptême du Seigneur, nous terminons le temps de Noël.

Si dimanche dernier, celui de l'Epiphanie, Jésus était un bébé dans la crèche, nous le retrouvons ce dimanche à 30 ans, ayant quitté sa ville de Nazareth où il a grandit.

La liturgie ne suit pas la chronologie humaine, mais elle nous donne des textes à entendre ou à lire, en fonction du lien avec le temps liturgique.

Mais quel lien y a-t-il entre Noël et le baptême du Seigneur ? ..................................................


  Eric    
                                                  
cliquer ici pour voir le texte intégral 

 Dimanche de l'Epiphanie B 
cliquez ici pour avoir le texte intégral

Matthieu 2 1 12 Epiphanie Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 2, 1-12

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand.
Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent :
« Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
.......................................
Nous sommes toujours dans le temps de Noël. Ce premier dimanche de l'année civile est celui de l'Épiphanie.
Nous connaissons bien ce récit des mages venant rendre hommage à l'enfant Jésus à la crèche.
Mais ce texte nous raconte bien plus qu'une simple histoire de visite de courtoisie :

 


4 DIM AVENT Luc 1 26 28 Evangile et homélie du 4ème dimanche de l'AVENT 
cliquez ici pour avoir le texte intégral

......................................
Pour ce 4ème dimanche de l'avent, c'est vers Marie que nous tournons nos regards. En particulier, en ce moment extraordinaire de sa vie, lorsque l'envoyé du Seigneur (c'est le sens du mot "ange") lui annonce qu'elle enfantera un fils qui sera appelé fils du Très-Haut.
On comprend aisément que Marie en soit toute bouleversée. Car non seulement elle deviendra mère sans connaître d'homme..................



 
 Notre Unité Pastorale "Les Coteaux" souhaite rejoindre les personnes isolées.

Peut-être êtes-vous concerné(es).
Si oui : acceptez-vous une visite de 5 min. sur le pas de la porte pour vous donner un petit présent de Noël au nom de la paroisse ?
Ou pensez-vous qu'une de vos connaissances serait heureux(se) de recevoir cette visite ? Ou recevoir un coup de téléphone ?
Contactez-nous au 0488 38 32 36.
Donnez-nous un numéro de téléphone pour contacter le personne à visiter.
C'est avec joie que nous vous rendrons visite.

L'équipe d'Unité pastorale des Coteaux

Horaire pour le temps de Noël : du 24 décembre 2020 au 15 janvier 2021

C'est un Noël fort différent des autres années que nous vivrons cette année.

Vu les mesures sanitaires, les célébrations hélas sont fortement réduites.
Voici comment s'organise ce temps de Noël dans l'Unité pastorale des Coteaux.

L'horaire des messes et des ouvertures des églises sera différent selon les 3 périodes suivantes :

1) Les 24 et 25 décembre :
Il n'y aura pas de messes de Noël dans les églises de notre Unité pastorale des Coteaux, ni le jeudi 24 décembre ni le vendredi 25 décembre 2020.

Mais les églises St-Josse, Ste-Marie et St-Servais seront ouvertes pour la prière individuelle et familiale:

JEUDI 24 décembre de 14h00 à 18h00
VENDREDI 25 décembre de 10h30 à 18h00

L'église Ste-Élisabeh sera ouverte pour la prière personnelle et familiale le vendredi 25 décembre de 10h00 à 12h00

Nous ne pouvons être que 15 personnes à la fois dans les églises, en respectant les mesures sanitaires habituelles :
- garder les distances entre les personnes
- ne pas créer un rassemblement
- porter le masque
- se désinfecter les mains en entrant

Vous pourrez :

- vous recueillir devant la crèche, notamment grâce à un feuillet de méditation pour la crèche (que vous emporterez à la maison pour prier devant la crèche chez vous)
- allumer une bougie, écouter de la musique de Noël, rencontrer un prêtre, écrire une prière, déposer un santon devant la crèche (fabriquer un petit santon est très facile. Voir : http://cathoutils.be/santons-en-procession/ )
- poser un geste de partage en déposant des vivres pour l'épicerie sociale Episol ou soutenir "Vivre Ensemble".

2) Du samedi 26 décembre 2020 au vendredi 1er janvier 2021 inclus (l'octave de Noël)
L'OCTAVE de NOËL : comme pour Pâques, la Nativité se déploie pendant 8 jours. L'Église rend ainsi ces fêtes davantage solennelles.
Nous célébrons donc chaque année la Nativité pendant 8 jours : du 25 décembre au 1er janvier.

Vous pourrez cette année célébrer Noël à l'église avec une eucharistie chacun de ces jours du 26 déc. au 1er janv. (sauf le dimanche 27 déc.).

Seulement 15 personnes pourront participer aux messes (sans compter les enfants de moins de 12 ans), en respectant les mesures sanitaires (distances, masque, gel désinfectant).
Pour nous aider à organiser les présences aux messes dans les églises St-Josse, Ste-Marie et St-Servais : nous vous demandons de prévenir de votre présence uniquement par SMS au 0488 38 32 36.
Vous recevrez confirmation en fonction du nombre de places encore disponibles.
Veuillez ne pas vous inscrire à toutes les messes de l'octave de Noël afin de permettre à d'autres d'y participer.
Il y aura une messe tous les jours de l'octave de Noël (sauf le dimanche 27 décembre : pas de messe le dimanche).
- à St-Servais à 17h00
- à Ste-Marie à 18h00 (dans la grande église)
- à St-Josse à 18h00
- à Ste-Élisabeth à 18h00 et 19h00 (en polonais) (infos pour l'église Ste-Élisabeth : 0471 31 20 38)

Lors de ces mêmes jours de l'octave de Noël, les églises seront ouvertes les jours de semaine du 26 décembre au 1er janvier à partir de 15h00, jusqu'à la messe du soir (à Ste-Marie le samedi 26 décembre dès 13h00).
Sauf le dimanche 27 décembre (il n'y aura pas de messe) : les églises seront ouvertes à ces heures :
- Ste-Marie : accueil le dimanche 27 décembre de 10h00 à 17h00
- St-Josse : accueil le dimanche 27 décembre de 10h30 à 12h30 et de 15h à 18h
- St-Servais : accueil le dimanche 27 décembre de 10h30 à 12h30
- Ste-Elisabeth : accueil le samedi 26 décembre, dimanche 27 décembre et vendredi 1er janvier de 10h00 à 12h00
Nous ne pouvons être que 15 personnes à la fois dans les églises, en respectant les mesures habituelles de sécurité (distances, masque, gel désinfectant).
Comme pour les 24 et 25 décembre, vous pourrez vous recueillir devant la crèche, notamment grâce à un feuillet de méditation pour la crèche, allumer une bougie, écouter de la musique de Noël, rencontrer un prêtre, écrire une prière, poser un geste de partage en déposant des vivres pour l'épicerie sociale Episol ou soutenir "Vivre Ensemble".

3) Du samedi 2 janvier au vendredi 15 janvier 2021 inclus (date théorique de la fin des restrictions des messes à 15 personnes) :
Pas de messes les dimanches : ni le 3 janvier ni le 10 janvier 2021.
Il y aura des messes en semaine comme pendant l'année :
- à St-Josse : lundi, mardi et jeudi à 18h00
- à Ste-Marie : mardi, jeudi et vendredi à 18h00
- à Ste-Élisabeth du mardi au samedi à 19h00 (en polonais) (infos pour l'église Ste-Élisabeth : 0471 31 20 38)
Seulement 15 personnes pourront participer aux messes (sans compter les enfants de moins de 12 ans), en respectant les mesures sanitaires (distances, masque, gel désinfectant).

Malgré ces contraintes, je vous souhaite un très joyeux Noël à chacun.
Voici une belle prière pour ce Noël confiné, si différent, mais qui est toujours Noël :

IL N’Y AURA PAS DE NOËL CETTE ANNÉE...
Bien sûr que si !
Plus silencieux et plus profond,
Plus semblable au premier dans lequel Jésus est né, dans la solitude.
Sans beaucoup de lumières sur terre,
mais avec celle de l’étoile de Bethléem,
illuminant des chemins de vie dans son immensité.
Sans parades royales colossales
mais avec l’humilité de nous sentir
des bergers et des jeunes à la recherche de la Vérité.
Sans grandes messes et avec des absences amères,
mais avec la présence d’un Dieu qui emplira tout
IL N’Y AURA PAS DE NOËL ?
Bien sûr que si !
Sans les rues débordantes,
mais avec un cœur ardent
pour celui qui doit venir
sans bruits ni festivals,
ni réclamations ni bousculades ...
Mais en vivant le mystère sans peur
aux « Hérodes-covid » qui prétendent
nous enlever même le rêve d’espérer.
Noël aura lieu parce que DIEU est de notre côté
et qu’il partage, comme le Christ l’a fait dans une crèche,
notre pauvreté, nos épreuves, nos pleurs, nos angoisses et notre condition d'orphelin.
Noël aura lieu parce que nous avons besoin
d’une lumière divine au milieu de tant d’obscurité.
Jamais le Covid19 ne pourra atteindre le cœur ou l’âme
de ceux qui mettent dans le ciel leur espérance et leur haut idéal.
NOËL AURA LIEU !
NOUS CHANTERONS DES CHANTS DE NOËL!
DIEU VA NAÎTRE ET NOUS APPORTER LA LIBERTÉ !

du P. Javier Leoz, curé de la paroisse San Lorenzo, Pampelune (Navarre en Espagne)
(texte qui lui a valu un appel téléphonique du pape François le 07/11/20

Léger assouplissement du confinement pour les célébrations religieuses publiques, dès ce dimanche
– Réaction des Évêques de Belgique  -
  cliquez ici

Infos sur les reprises des messes dans notre unité pastorale prochainement.

 


 EGLISES OUVERTES DANS L'UNITE PASTORALE DU 26 DECEMBRE 2020 JUSQU'AU 1er JANVIER 2021
télécharger le pdf ici

Lors de l'octave de Noël, les églises seront ouvertes les jours de semaine du 26 décembre au 1er janvier à partir de 15h00, jusqu'à la messe du soir (à Ste-Marie le samedi 26 décembre dès 13h00).
Sauf le dimanche 27 décembre (il n'y aura pas de messe) : les églises seront ouvertes à ces heures :
- Ste-Marie : accueil le dimanche 27 décembre de 10h00 à 17h00
- St-Josse : accueil le dimanche 27 décembre  de 15h à 18h
- St-Servais : accueil le dimanche 27 décembre de 10h30 à 12h30
- Ste-Elisabeth : accueil le samedi 26 décembre, dimanche 27 décembre et vendredi 1er janvier de 10h00 à 12h00

Nous ne pouvons être que 15 personnes à la fois dans les églises, en respectant les mesures habituelles de sécurité (distances, masque, gel désinfectant).

Comme pour les 24 et 25 décembre, vous pourrez vous recueillir devant la crèche, notamment grâce à un feuillet de méditation pour la crèche, allumer une bougie, écouter de la musique de Noël, rencontrer un prêtre, écrire une prière, poser un geste de partage en déposant des vivres pour l'épicerie sociale Episol ou soutenir "Vivre Ensemble".

 

Collecte du mois de décembre - DONS

Sam 05 et dim 06 décembre Catéchèse
Sam12 et dim13  décembre Vivre ensemble  et Pastorale des Migrants
Sam 19 et dim 20 décembre Chauffage de l'église
Jeudi 24 et Vendredi 25 - Noël Povorello
Sam 26 et dim 27 décembre Chauffage de l'église

voici le numéro de compte UP Coteaux où faire votre don
BE45 0012 8259 1489

 

PARTAGE DE L'AVENT

Téléchargez le pdf  ici 

En ce temps d'Avent si particulier, nous ne pouvons hélas pas nous réunir à l'église pour célébrer ensemble notre foi.
Mais nous pouvons aller à l'église individuellement pour prier et faire un geste de générosité.


Les églises de notre unité pastorale sont ouvertes en semaine et le W-E pour vous accueillir.

Les horaires d'ouverture sont affichés à l'entrée des églises et se trouvent aussi sur le site d' UP : https://www.lescoteaux.be

- Les collectes habituelles des messes ne peuvent bien sûr plus être organisées. Mais vous pouvez verser votre collecte sur le compte de l'unité pastorale des Coteaux : BE45 0012 8259 1489
La collecte du 3ème dimanche de l'avent est, comme chaque année, destinée à soutenir les actions de Vivre Ensemble.

- Nous vous proposons aussi un autre geste de solidarité :
apporter des produits qui seront remis à la prison des femmes de Berkendael et à Episol, l'épicerie solidaire de notre doyenné.
Des paniers ont été placés dans les églises pour récolter vos dons.
Voici la liste des produits que vous pouvez apporter pour ce temps de l'Avent et de Noël :

shampoings, gels douche, dentifrice, brosses à dents, déodorants, produits de vaisselle, pampers, sacs poubelles, papier toilette, savon, démaquillant, serviettes hygiéniques
pâtes, riz, huile d'olive, huile de tournesol, thon, sardines, boulgour, blé, lait, sucre, sel, café, thé, tomates pelées, pâtes, vinaigres, gaufres, miel, avoine, céréales

Merci pour vos dons qui aideront des personnes dans le besoin : ils sont un signe important de solidarité en ce temps de préparation à la fête de Noël qui cette année, plus que jamais, doit être solidaire.

 

 

Soutien et invitation de notre Doyen et responsable d'unité pastorale, 

l'Abbé Eric Vancraeynest, pour ce temps de confinement. 


Chers amis,

L'automne est période de transition vers l'hiver, et que chacun peut vivre selon sa sensibilité : d'un côté on voit la nature prendre le de belles couleurs de différentes nuances, propice aux promenades après les chaleurs de l'été. D'un autre côté, cette période voit les jourss diminuer (surtout après le passage à l'heure d'hiver), mais aussi le froid, la pluie et la grisaille s'installer dans notre quotidien.

Mais cette année, l'automne est particulièrement éprouvant. Avec la "deuxième vague" de la crise sanitaire, nous voici repartis pour une période, d'une durée difficile à évaluer, sans pouvoir nous réunir et nous rassembler en communauté chrétienne, sans pouvoir rencontrer nos proches, familles et amis, ou de façon très restreinte, sans pouvoir prendre nos distractions sociales habituelles. La lassitude du confinement du printemps se fait plus forte.

Pour nous chrétiens, les célébrations publiques étant interdites jusqu'au moins le 13 décembre, nous sommes à nouveau privés de nos activités pastorales habituelles, en particulier de la célébration de l'Eucharistie. Nous n'avons pas pu célébrer la Toussaint ni participer aux célébrations pour les défunts, qui auraient pu donner du réconfort à tant de familles qui ont dû se séparer d'un proche dans des circonstances d'isolement très dures.
Par ailleurs, la violence terroriste semble prendre un nouvel essor près de chez nous, avec une nouvelle poussée de fièvre du radicalisme religieux.

Cela fait bien des raisons pour se sentir tristes et déprimés. Et pourtant, cette période de bouleversements peut être aussi une occasion pour vivre notre foi de façon différente, et créer du lien autrement. Dieu demeure à nos côtés dans les épreuves : demandons-lui soutien et réconfort.
La Parole de Dieu est toujours à notre disposition : n'hésitons pas à la lire, la méditer, chez nous, seul ou en famille. La prière individuelle peut ainsi être redécouverte, puisque la prière communautaire n'est plus possible.

Nous pouvons "faire Église" avec nos proches à la maison : la famille est une petite Église domestique. Lors des périodes de troubles dans l'Histoire (guerres, persécutions, ...) les chrétiens se sont rassemblés dans des lieux privés et discrets pour vivre leur foi. Il en va un peu de même aujourd'hui, même si les circonstances sont différentes.

Pour nous y aider, il y a les médias catholiques (le site de l'Église de Bruxelles : https://www.catho-bruxelles.be ; CathoBel, RCF, KTO, Vatican News, ...) qui nous donnent des informations et diffusent des émissions et célébrations. Notre site UP Coteaux ( https://www.lescoteaux.be )
vous donne des infos mises à jour de notre Unité pastorale. En particulier pour les dimanches de l'Avent, le site catho-bruxelles.be mettra à notre disposition des pistes liturgiques pour vivre à la maison ce temps de préparation à Noël (comme cela avait été fait pour le Semaine Sainte). Elles vous seront diffusées par nos moyens de communication de l'UP Coteaux (mails, SMS, whatsapp, ...).

Je rappelle que les églises peuvent rester ouvertes pour la prière individuelle (toujours dans le respect des mesures sanitaires : masque sur la bouche et le nez, distance d'1,5 mètre entre les personnes, gel sur les mains disponible à l'entrée).
Dans notre UP, cela concerne :
- Ste-Marie : ouverte les samedis de 13h00 à 17h00 et les dimanches de 10h00 à 17h00.
- St-Josse : ouverte les lundis de 17h00 à 18h30, les jeudis de 10h00 à 12h30 et les samedis de 17h00 à 18h30.
- Ste-Elisabeth : ouverte les dimanches de 10h00 à 12h00.
Dans la mesure du possible un prêtre ou assistante paroissiale sera disponible lors de ces plages horaire.

Soutenons-nous dans cette épreuve et soyons solidaires de ceux qui souffrent le plus de la maladie et de l'isolement.
Si vous connaissez des gens seuls qui ne sont pas dans les contacts de l'Unité pastorale, et qui souhaiteraient être mis en lien avec nous, merci de nous signaler leurs coordonnées.
Bon courage et restons en contact.

Eric

 32ème DIMANCHE ORDINAIRE  

Les vierges sages et vierges folles

Vierges sages follesÉvangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu(25,1-13)
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole :
« Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l'époux.
Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes :
les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d'huile,
tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile.
Comme l'époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s'endormirent.
Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l'époux ! Sortez à sa rencontre.”
Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe.
Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent.”
Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.”
Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.
Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !”
Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”
Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l'heure. »



On appelle souvent cet évangile celui des "vierges sages et des vierges folles",
Nous pouvons aussi l'appeler celui des "jeunes filles prévoyantes et des jeunes filles insouciantes".
Il s'agit d'une parabole : une histoire que Jésus raconte pour nous parler de Dieu.
Certaines de ces jeunes filles ont prévu des réserves d'huiles pour leur lampe. Elles se sont préparées pour aller à la rencontre de l'Époux.
Les autres ne sont pas prêtes et loupent leur entrée à la salle des noces.
Dans cette parabole, l'Époux c'est Dieu qui vient à notre rencontre et qui veut faire alliance avec les hommes, avec chacun et chacune d'entre nous.
L'huile est ce qui alimente la lampe pour lui permettre de donner de la lumière à tout le monde autour d'elle.

Comment nous préparer à cette rencontre avec Dieu ?
"Veillez", nous dit Jésus. C'est-à-dire : vivez, non pas endormis, dans vos habitudes et votre routine, mais en portant votre regard vers l'Époux qui vient à votre rencontre.
Vivons donc dans la patience et l'espérance. L'attente de la rencontre du Seigneur ne doit pas nous stresser ou nous faire peur, car cette rencontre est une fête, une noce !
Veillons, en vivant dès aujourd'hui pour les autres, et non pas pour nous seuls.
Pour cela, il nous faut de "l'huile intérieure". Cette huile est celle de la fidélité au Christ, l'écoute de sa Parole et sa mise en pratique.
Grâce à cette huile qui brûle en nous, nous pouvons éclairer et rayonner autour de nous, devenir porteurs d'espérance, d'autant plus nécessaire ces moments si difficiles que nous vivons.

Ce n'est pas facile de faire des réserve de cette huile en nous, cela nous demande de la persévérance.
Mais Dieu peut nous y aider. Demandons-le lui, comme dans ce chant, sous forme d'une prière adressée à Dieu : Seigneur, tiens ma lampe allumée, car ma flamme est si fragile !

"Allume dans mon cœur quelque chose de vrai,
Quelque chose de Toi, que rien ne puisse éteindre,
Ni l'échec, ni la peur, ni le poids des années
Et que puisse mon pas chercher à te rejoindre."


Eric





Vierges sages folles codex


Activité pour les jeunes
Voici une prière pour ta semaine :


les vierges folles






























Tu peux demander à papa ou maman de t’aider à fabriquer une lampe à huile.

Voici un lien vers un site qui te donnera toutes les explications :
https://fr.wikihow.com/fabriquer-une-lampe-%C3%A0-huile#/Image:Make-an-Oil- Lamp-Step-6-Version-2.jpg

ATTENTION : ne l’utilise jamais sans un adulte à proximité !

 

COMMUNIQUE

logo maline bruxelles

L'opération du Cardinal De Kesel s'est bien passée


Après un traitement de chimiothérapie, le Cardinal Jozef De Kesel a été opéré lundi dernier, le 24 août, aux Cliniques Universitaires de Gasthuisberg à Leuven par l’équipe des professeurs Eric Van Cutsem et André D’Hoore. Aux dires des médecins, cette intervention chirurgicale s’est bien passée. Commence maintenant une période de revalidation qui nécessitera un certain temps.

Le Cardinal tient vraiment à témoigner toute sa reconnaissance à l’égard de tant de personnes et de communautés qui l’ont porté dans leur prière et lui ont témoigné de nombreuses marques de sympathie. Il invite chacun et chacune à demeurer confiant dans le Seigneur au seuil de la nouvelle année pastorale qui commence.

Etienne Van Billoen, Vicaire Général
Geert De Kerpel, Délégué à la Communication

Operatie kardinaal De Kesel goed verlopen

Afgelopen maandag, 24 augustus, werd kardinaal Jozef De Kesel geopereerd nadat hij de voorbije maanden een chemotherapiebehandeling volgde. De operatie werd uitgevoerd in het Universitair Ziekenhuis Gasthuisberg in Leuven, door het team onder de leiding van de professoren Eric Van Cutsem en André D’Hoore. De artsen laten weten dat de operatie goed is verlopen. Nu begint een periode van revalidatie. Die zal een zekere tijd duren.

De kardinaal is heel dankbaar dat zoveel mensen en gemeenschappen voor hem bidden en hem vele blijken van medeleven hebben betoond. Hij nodigt op de drempel van het nieuwe pastorale jaar iedereen uit het vertrouwen in de Heer te bewaren.

Etienne Van Billoen, Vicaris-Generaal
Geert De Kerpel, Gedelegeerde Communicatie

REPRISE DES CELEBRATIONS A PARTIR DE CE LUNDI 8 JUIN 2020


Messe en semaine et dominicales

cliquer sur le lien : voir Horaire des messes



Les célébrations dans les églises peuvent reprendre à partir de ce lundi 8 juin 2020.
Nous serons heureux de nous retrouver.
Mais ce ne sera pas comme avant la crise sanitaire, car il nous faut tous respecter strictement ces mesures de sécurité, qui sont requises pour la santé de chacun :

Covid 19 Affiche pictogrammes 04


- le nombre le place dans l'église est limité : quand les places disponibles seront toutes occupées, nous ne pourrons plus accepter que d'autres personnes entrent dans l'église

- merci de respecter les consignes qui vous seront données par l'équipe d'accueil

- du gel vous sera présenté en entrant : mettez-en sur vos mains

- respectez les trajets qui vous sont indiqués dans l'église, afin de ne pas vous croiser avec d'autres personnes

- gardez toujours la distance d'1m50 avec d'autres personnes (sauf pour personnes vivant sous le même toit)

- portez un masque qui couvre la bouche et le nez

- ne serrez pas la main d'autres personnes

- touchez le moins d'objets possible

- l'accès aux toilettes ne sera pas autorisé : prenez vos précautions

- nous vous rassemblez pas, ni avant ni après la messe, que ce soit au fond de l'église ou sur le parvis

- si vous n'avez pas pu venir à la messe dimanche faute de place, vous pouvez aller à une messe en semaine

- d'autres consignes vous seront données à l'église (concernant notamment les chants, la communion, la collecte)

Nous sommes ravis de pouvoir à nouveau vous accueillir à l’église, malgré les circonstances difficiles.
Nous sommes persuadés que vous avez pris toutes les précautions possibles pour préserver votre santé et la santé des autres.
A la demande du diocèse, nous sommes tenus de vous signaler que toute personne entrant dans l’église pour le culte ou en dehors de celui-ci, y pénètre à ses propres risques. La fabrique d’église et les responsables pastoraux rejettent toute responsabilité pour des maladies (et leurs conséquences) éventuellement imputables à votre présence dans l’église et/ou la participation au culte.

We zijn verheugd dat we u weer in de kerk kunnen verwelkomen, ondanks de moeilijke omstandigheden.
Wij zijn ervan overtuigd dat u alle mogelijke voorzorgsmaatregelen heeft genomen om uw gezondheid en die van anderen te beschermen.
Op vraag van het bisdom zijn wij gehouden u te laten weten dat iedereen die de kerk betreedt voor de eredienst of daarbuiten, op eigen risico binnenkomt. De kerkfabriek en de pastoraal verantwoordelijken wijzen alle verantwoordelijkheid af voor ziekten (en hun gevolgen) die kunnen worden toegeschreven aan uw aanwezigheid in de kerk en/of deelname aan de eredienst.

We are pleased to welcome you back into the church, despite the difficult circumstances.
We are convinced that you have taken all possible precautions to protect your health and that of others.
At the request of the diocese, we are obliged to let you know that anyone who enters the Church before or outside worship, is entering at their own risk. The Church council and Pastoral officers decline all responsibility for illnesses (and their consequences) that can be attributed to your presence in church and/or participation in worship.

 


Monseigneur Jozef De Kesel temporairement remplacé pour raison de santé

 


Pour regarder KTO sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette, rendez-vous sur www.ktotv.com
ou 1 RCF ou encore : Revivez la prière et la bénédiction historique du pape François  sur Aleteia  

 

Message du cardinal De Kesel

Chers amis,

Des événements totalement imprévus peuvent parfois arriver. Des évènements dont on pensait qu’ils se produisaient jadis mais plus maintenant, et sûrement pas dans une société aussi développée que la nôtre. Rien n’est moins vrai. Le coronavirus nous place devant une évidence : nous sommes et restons des êtres fragiles, pas uniquement ici où là mais partout dans le monde.

La solidarité attendue aujourd’hui de tous, est, elle aussi, universelle. Personne ne peut se permettre une exception pour
soi-même. En tant qu’Eglise, nous ne le pouvons pas non plus. Tout comme pour la pauvreté et la migration, il n’y a pas de solutions uniquement au plan local. Nous le savons bien, mais nous l’oublions fréquemment. Nous essayons de maintenir le problème en dehors de nos frontières, mais le virus ne connaît pas de frontières. La mentalité du « chacun pour soi » nous rend encore plus vulnérables. Nous sommes responsables les uns des autres à l’échelle mondiale. La terre est vraiment notre maison commune...
......................................................................................................................



+ Jozef Cardinal De Kesel              Texte intégral

 

Le journal de l'unité pastorale "COTEAUX NEWS" est en ligne cliquer ici

 

cliquez ici pour avoir le texte intégral